Océan indien – Disques de La Réunion, Madagascar, Maurice

Alain PetersPour fêter l’arrivée de l’été, une petite sélection de l’Océan indien (vinyles et cds), qui laisse la part belle à l’île de La Réunion, en particulier à ses premiers musiciens de « rock ». On écoutera aussi du Séga, Maloya et Salegy.

Alain Péters, Hervé ImareJoël Gonthier, Luc Donat, Bernard Brancard formèrent le groupe Caméléon autour de 1976, dans le sous-sol du cinéma Royal à St Joseph. Ils mélangent les apports du rock psychédélique au Maloya, genre encore interdit par la France. En effet, au même titre que plusieurs colonies censurèrent les musiques de percussions dans les Caraïbes, mais avec un délai beaucoup plus important dans sa réinsertion, le Maloya est considéré comme un appel à la révolte et ne sera enregistré qu’autour de 1977.

Ils seront rejoints dans leurs expérimentations par le musicien métropolitain Loy Erlich (ancien compagnon de route du groupe psyché Gong) et la famille de ségatiers Lacaille, dont le plus connu est René. Ce dernier joue encore majoritairement de la guitare mais deviendra accordéoniste dans sa carrière solo, laquelle dure toujours.

Alain Péters, quand à lui, n’enregistrera qu’une vingtaine de chansons après la période Caméléon jusqu’à sa mort en 1995, mais presque toutes fondamentales dans la réinterprétation du répertoire Maloya. Elles viennent presque toutes de l’album 8 titres cassette de 1981 (sorti en 1985) « Mangé pou le coeur« . Celui-ci a été enregistré dans une grande période d’alcoolisme et, paraît-il, pratiquement en une seule après-midi. Malgré tout, Péters est aujourd’hui largement reconnu à La Réunion, et on ne compte plus les festivals et prix qui lui sont dédiés.

Enfin, impossible de ne pas mentionner le chantre maloya Danyel Waro, présent avec un titre de 1999. Pour le reste, laissez-vous entraîner par les ségatiers …

  • Alain PétersMon Pois l’est au Feu (Réunion, 1981)
  • Roger Augustin & Typhoon BandCotte Zotte Passé (Maurice, 60)
  • Salegy (Madagascar, 60)
  • John Kenneth NelsonMo Pique Zegouille (Maurice, 70)
  • Régis et le groupe CaméléonSéga Troisième Age (Réunion, 1977)
  • René LacailleLa Rosée Si Feuilles Songes (Réunion, 2004)
  • René LacailleRenyon Brazil (Réunion, 1999)
  • Alain PétersMoin Té Crois Pi (Réunion, 1987)
  • René Lacaille & Bob Brozman5OP (Syncope) (Réunion, 2005)
  • MenwarSizann (Maurice, 2004)
  • Mario ArmelMo Ti Content Li (Réunion, 70)
  • Mo Passé La Rivière Taniers (Maurice, 70)
  • Alain PétersLa Pêche Bernica (Réunion, 1978)
  • Narmine DucapUn P’tit Samedi Soir (Maurice, 66-76)
  • Freddy RananisonSt Pierre (Madagascar, 70)
  • Cyril LabonneRoseda (Maurice, 1970)
  • Alain PétersWaio Manman ! (Réunion, 1981)
  • Danyel WaroBanm Kalou Banm (Réunion, 1999)

Cette émission a d’abord été diffusée sur Radio Grenouille.

———- English version ———-

To celebrate summer, here’s a selection of Indian Ocean vinyls et cds, with a bigger part accorded to La Réunion island, and his first « rock » musicians. We also listen to Séga, Maloya and Salegy.

Alain PétersHervé ImareJoël GonthierLuc Donat, Bernard Brancard formed the band Caméléon around 1976 in the cave of the Cinéma Royal in St Joseph. They mix psychedelic rock with Maloya music, a genre still censured by France at the time. As a percussive music, it was considered as revolt call and then banned, as it happened in other islandsin the Caribbean, but with a significant gap of time. It wasn’t before 1977 that Maloya was recorded in La Réunion.  

They will be joined in their experiments by french musician Loy Erlich (a former compagnon of the psychedelic band Gong), but also by the Lacaille family, most famous representant is René. He still plays mostly guitar but will be a famous accordeon player in his solo carreer.

Alain Péters will record around twenty tracks in the post-Caméléon period till his death in 1995, but almost each one of them is fondamental in the Maloya repertoir reinterpretation. They come mostly from « Mangé pou le coeur« , a 1981 (out in 1985) 8 tracks tape album. It was recorded in a big alcohol crisis and maybe in a single afternoon… Though the difficult life he lead, Péters is now recognized and his name is used for many prizes and festivals.

Impossible not to mention the Maloya singer Danyel Waro, here with a 1999 track. For the rest, go with the « ségatiers »…

 This show was first aired on Radio Grenouille.

Cet article, publié dans Mixes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s